CATEGORIES

Programme 2014

- Vaison la Romaine

- Haute Provence 

- Les Monts du Vaucluse

- Laragnais  

- Gap racing

- Coeur de France 

- Hautes Alpes 

CALENDRIER

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

Commentaires Récents

Images Aléatoires

  • mes-miniatures-au-1-4301520.jpg

Profil

  • Steph
  • Le blog de Steph Brunier
  • Homme
  • 03/10/1975

compteur gratuit

visiteurs sur ce site depuis le 11/09/2007 

Mercredi 1 octobre 2014 3 01 /10 /Oct /2014 23:02

 

Le temps passe vite... La tête dans le travail et dans notre projet pour le début de saison 2015 nous ferais presque oublié notre participation au 1er rallye Hautes Alpes, anciennement Hivernal Hautes Alpes.

Mais c'est avec un grand plaisir que la date de ce rallye approche à grand pas.
Tout comme ca sera un plaisir de me retrouver derrière le volant de la 106 et je me fais une joie de retrouver également Vincent qui a passé sa fameuse barre des 200 rallyes. Le chiffre ferais presque tourné la tête. Et je ne peux m'empécher du coup de penser à notre 1ère rencontre, notre 1er rallye ensemble, notre 1er virage... 11 ans après.
Comme je le disais, que le temps passe vite. Et je ne peux m'empécher et remercier Laurent Brahic qui me l'avait "confié" après l'avoir un peu secoué.
Petit Vincent à fait son chemin et est devenu le très grand Vincent que nous connaissons tous.
Pour en revenir au rallye, et bien ca sera justement sans Vincent qui a un emploi du temps de ministre que je les ferais. Nous connaissons quand même un peu le quartier et ca ne sera pas un grand handicap pour Vincent de ne pas faire les recos. L'année où nous avions fait le charbo ensemble, il avait quand même eu le mérite de ne pas se tromper une seule fois sans avoir fait un seul passage de recos.
Et puis nous aurons le plaisir de retrouver Lucas et Baptiste à l'assistance.
 
A bientôt pour la suite...
 
kiki-leclere3.JPG
 
 
Publié dans : 2014 - Communauté : Pour les passionées d'autos - Par Steph
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 24 septembre 2014 3 24 /09 /Sep /2014 18:52

    Pas trop d'info ces temps ci, car je suis bien occupé.

Ayant mis un rêve de côté depuis pas mal d'année, je l'ai dépoussiéré et ressorti au goût du jour.

C'est donc avec plaisir que je vous annonce que j'ai pour projet de participer au rallye Monte-Carlo. J'avais en tête de préparer celui de 2016, mais au vu de la motivation de mon entourage, de mon fils, nous allons tout faire pour pouvoir y participer dès cette année, pour le 83ème rallye Monte Carlo 2015. Pour ca, il faut une auto... je suis sur la bonne voie. Mon choix va se porter sur une twingo R1, pour faire simple, la voiture la moins onéreuse pour pouvoir participer à une manche de WRC.

 

Du coup nous sommes en pleine élaboration de notre dossier de sponsor.

Car pour pouvoir y participer, il faudra absolument trouver des partenaires pour nous accompagner dans cette aventure

Notre dossier de sponsor est disponible si vous voulez en savoir plus. Nous pouvons l'envoyer par mail ou courrier. 

Nous prendrons toute aide possible, si vous voulez faire un don, nous apportez une aide dans ce projet, avoir une petite part de vous à nos côtés pour ce rallye Monte Carlo, nous mettrons vos noms et prénoms sur le toit de la voiture. Il sera entièrement dédié à cet effet.

 

En ce début de projet, Jean Michel Marcellin, du site pilote-de-course.com, a été intéréssé par celui ci et du coup, le fil de notre histoire sera à suivre sur son site.

Son 1er article suite à notre interview. N'hésitez pas à liker, commenter, ca fait toujours très plaisir et nous encourage dans notre avancement dans ce projet.

 

http://pilote-de-course.com/stephane-brunier-mondial/ 

    Twingo-meeting-2011-600x264.jpg

 

 

 

Publié dans : LES NEWS - Communauté : Pour les passionées d'autos - Par Steph
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 8 septembre 2014 1 08 /09 /Sep /2014 22:08

Suite à ma saison qui a été finalement amputé de pas mal de rallye du coup que je ne pouvais être disponible pour la finale, j’avais décidé de faire un rallye, nouveau, loin de la maison, plutôt rapide, avec de belles cordes et de la concurrence. Mon choix s’était posé sur le Cœur de France, en sachant que les routes étaient dans le même style que la Rochelle, que c’était un coeff 5 qui allait forcement attirer des prétendants à la finale.

C’est donc avec un copilote local, Alexis Denis,  que je m’engagerais.

Au vu de la liste, je ne m’étais pas trompé. Nous étions 11 engagés en N2, et pas des moindre. Le palmares de chacun étant plus que sympathique.

A mon grand regret, j’ai oublié de prendre ma caméra pour les recos, et seul les 3 passages de recos me laisse présager que ca sera plus que difficile de jouer la gagne sur ce rallye. Je sens bien que mes notes ne sont pas assez précise par rapport à d’habitude, j’ai un peu de mal à être précis dans le rapide. Malgré ca les routes me plaisent bien et je sens bien que je vais me régaler dans les cordes ultra généreuse et moelleuse.

C’est donc le vendredi soir que nous nous retrouverons avec Alexis pour passer la voiture aux vérifs.

rallyeflav37-1.jpg

Nous voici le samedi matin, prêt à en découdre. Je me fixe comme objectif un podium de classe.

Après une courte assistance, nous voilà au départ de l’es1. Nous partons avec les 2 T51 qui ont le Laragnais dans les jambes et mes T71 que j’ai mis à l’arrière depuis que je possède l’auto.

Es1, Go, on part 1ère ligne droite… et je m’embrouille au 1er virage qui est une suite de 2 virages artificielles de bottes de pailles. Le genre de truc que je déteste ! Bon, pas efficace mais je me resaisis rapidement. Les notes sont correct, quelques virages sont sous notés et inversement. Par contre Alexis fait de son mieux et les notes tombent bien. Je monte le rythme au fur et à mesure de la spéciale, je me fais plaisir et pense souvent au chrono pour veiller à ne pas partir sous un faux rythme. La route est très dégradé pour un 1er passage, mais ca ne me dérange pas d’autant plus que je fais partie de ceux qui ramènent de la terre sur la route. Je m’applique à freiner tard dans les intersections… jusqu’au moment où nous arrivons à l’envers sur une intersection, je met un coup de cable pour la faire pivoter de l’aute côté, ca le fait bien. Un peu de temps qui s’échappe mais l’attaque y est. La partie gravillonneuse se passe très bien, c’est simple, on fait comme s’il n’y avait rien. Après ces 1ers 15.08km de spéciale, nous faisons le 3ème temps de classe, 8s4 derrière Geoffrey Labrousse et 5s4 derrière Frédéric Jacquot. Bastien Leborne nous suit à 11s1, Romain Thiaux à 19s3, Thomas Dos Santos à 28s6, Mathieu Poullain à 31s7. Vanessa Verry et Adrien Deniau suivent. Plutôt un bon départ pour une 1ère sur ces routes et une 1ère avec Alexis. Pas l’habitude d’avoir les notes avec cet accent différent ! lol

Un long par de regroupement s’ensuivra, ce qui nous permettra d’être reclassé. Nous repartirons 42ème. Après une assistance au calme, nous repartons pour la même spéciale, Savigny.

Es2, allez, je tache de mieux passé ces bottes de pailles dès le 1er virage, il y a du mieux. Le rythme est pas mal, nous ne prenons pas de risque dans l’ensemble, je sais le rallye long et je ne veux pas faire de faute d’entrée. Je retrouve mes mêmes erreurs dans mes notes, car Alexis ne se sent pas de corrigé en spéciale et après moi je ne m’en souviens pas, je ne mémorise pas les routes. Ca me frustre un peu car du coup je sens bien que dans les parties sous noté j’en lache ici et là. Les passages aux intersections sont souvent périlleux, Alexis a de quoi s’arracher les cheveux car j’en confonds ma droite et ma gauche, alors que je n’ai jamais ce souçis à la maison. Pas évident pour le mettre en confiance. Je serais obligé de cabler sur certaines intersections pour m’aider à tourner car j’arrive trop vite dessus, il me manque quelques repaire pour bien faire. LA route ne s’est finalement guère plus dégradé, je m’attendais à pire. Labrousse est le plus rapide, nous sommes 11s4 derrière lui et 1s4 derrière Jacquot. Leborne est derrière nous à 11s8, Dos Santos à 12s8, Thiaux à 18s9… Geoffrey a dû bien attaquer, par contre nous avons bien réduit l’écart avec Jacquot.

Es3, Celle (12.08Km) Je suis bien décidé à remonter sur Jacquot, du coup je commence à monter la cadence, je me fais violence avec les passages où les bottes de paille sont dans les cordes et débordent sur la route, je déteste tout ces passages. Je n’oublie pas au fond de moi que je découvre la spéciale. Mes notes ne sont pas top non plus dans celle là, il y a des moments où ces plus de l’improvisations que de la trajectoire bien précise comme j’aime. Et puis à un moment, Alexis m’annonce un gauche dans une intersection, je n’ai pas de repère, je le vois pas et au moment où je vois la route à gauche, je plante les freins, la voiture tire tout droit, je cable pour la ralentir le plus possible et pour éviter d’aller manger le talus. Heureusement il y ‘avait une route en face. Je perdrais pas mal de temps en faisant 2 marche arrière car je ne pensais pas avoir la place derrière, grossière erreur de ma part. Nous finissons la spéciale tant bien que mal, je suis dégouté, du coup je n’y suis plus et fait la spéciale pour la finir! Vu le niveau, je sais très bien que c’était l’erreur à ne pas faire ! Labrousse nous colle 21s6, Jacquot 17s3, Leborne nous reprend 3s2 et Dos Santos 0s1. Après le visionnage de la vidéo, nous perdons une vingtaine de seconde dans cette péripétie.

J’ai voulu reprendre du temps, je me suis fait avoir. Le côté positif c’est que nous avons rien cassé et nous conservons notre 3ème place de classe.

Es4, le moral un peu à l’ouest, je tente de me concentrer pour tenter de creuser un peu l’écart avec nos poursuivants. Le rythme est pas mal, je découvre encore une fois que mes notes ne sont pas top, avec des repères qu’il me manque, des virages sous notés e inversement. J’applique mes freinages, j’essaye de freiner tard car je veux voir jusqu’à où la 106 tiens dans les freinages. La spéciale se passe plutôt pas mal, jusqu’à, je ne sais pourquoi, Alexis m’annonce un droite à une intesection, et ne voyant rien sur la route à gauche qui est juste rubalisé sur les côté, je m’y engouffre à vitesse grand V… sauf que j’entends « c’est pas la bonne route !!! »  P…, pan dan les freins pour m’arrêter, marche arrière pour revenir sur la bonne route et la je suis franchement agacé ! J’avais pas besoin de refaire une erreur aussi pourri que dans la spéciale précédente ! Encore une fois je vais la spéciale pour la finir.

C’est anéanti que je vois que Labrousse nous met 14s3, Jacquot 12s5, Dos Santos 2s8 et Leborne 1s.

Je suis démoralisé, de mes erreurs à deux balles, je viens de nous écarter totalement de la tête de course. Au bilan de ces 4 spéciales, Labrousse mène avec 55s7 d’avance, Jacquot 2ème avec 36s6 et nous précédons Leborne de 18s3, Dos Santos de 38s4.

Après un passage par l’assistance, le seul objectif qu’il me reste est de conserver cette 3ème place sans prendre de risques.

10553516_10152695846987760_8254585505739503874_n.jpg

Es5, étant stréssé par toutes ces intersections, c’est comme un élève bien appliqué que je m’éfforcerais de les passer…sauf que je n’ai plus aucun mordant, nous sommes sur un rythme de sénateur. Je roule un peu sur les passages que j’aime bien, je prends de belles cordes pour me faire plaisir mais je ne vais pas chercher grand-chose en temps. Je remarque aussi que Alexis me donne les notes un peu trop juste, car m’ayant vu galérer dans les intersections, il a peur que je ne retienne pas les notes. Il est vrai que je ne l’ai pas aidé à prendre confiance en moi ! lol

Jacquot fait le temps de classe, il est 14s8 plus vite que nous, Labrousse 14s2, Bastien Leborne nous suit à 3s, Dos Santos à 6s5. Pas besoin d’en faire plus.

Es6, nous repartons sur ce rythme pour que je m’applique à bien passer ces intersections. Je me fais peur au départ sur le 1er gros appuis avec des pneus froid à l’arrière qui nous fera faire une belle figure. Du coup je ne suis plus à ca prêt, j’attends quelques virages avant de mettre de l’appui au cas où… Je me fais quand même plaisir dans mes cordes, dans le rapide, je trouve ca vraiment plaisant ; Par contre je déteste les parties avec les bottes de pailles dans les cordes qui dépassent sur la route.  D’ailleurs pour l’anecdote, ayant reconnu le samedi précédent le rallye, nous découvrirons lors des 1ers passages des bottes qui n’y était pas pendant les recos, ce qui me vallut quelques changements de trajectoire pas très catholique.  Labrousse nous met 14s3, Jacquot 7s8 Dos Santos 4s et Leborne 2s6. Bon, le temps est quand même bien pourris !

kiki-leclere2.JPG

Es7, encore une fois grosse frayeur pour moi au 1er gros appuis, l’arrière se dérobe assez violement, pas franchement cool, du coup je perds en peu confiance sur mes appuis en ce début de spéciale. Finalement une fois, chaud, le grip reviendra normalement. Encore une fois je m’applique à passer ces intersections, que je passe d’ailleurs sans souçis ce coup ci, mais je me rends bien compte que nous arrivons bien moins vite du coup. Labrousse nous relègue à 5s5, Jacquot à 3s9 Dos Santos à 1s5 et Leborne nous suit à 1s4.

Bon retour au parc de regroupement puis assistance. Labrousse mène avec 1m29s7, Jacquot 1m2s9 et nous précédons Leborne de 20s1 et Dos Santos de 39s4. Je voudrais prendre un peu de marge en plus sur Bastien avant les 2 dernières.

Es8, c’est parti pour la boucle de nuit, la rampe n’est pas super bien réglé, mais ca reste correct. Je monte le rythme, malheureusement je bute encore sur mes erreurs de notes qui ne sont pas corrigés. Malgré ca nous partons sur un bon tempo, je monte la cadence de plus en plus jusqu’au moment où je rentre trop fort dans un virage, l’auto glisse, nous tapons le talus en face qui nous soulève l’auto à la limite du tonneau. Je tenterais tout ce que je peux pour la faire revenir, et la ouf… soulagement, la voiture retombe sur la route et sur ses roues ! Je vois encore les spectateurs en face de nous qui avait l’air de retenir leur souffle et qui nous ont encouragés lorsque l’auto est revenu dans le droit chemin. Par contre, suite à ce choc, j’ai la direction lourde, je me demande si nous avons crevé, tordu un triangle, une biellette… je lacherais tout les endroits avec des appuis, je ne veux pas tout casser s’il y a un souçis sur l’auto. J’ai perdu également mes feux de virages suite au choc. Malgré ca, au fur et à mesure, la direction redeviendra un peu plus à la normal. En faite je me rendrais compte que la jante c’était rempli de terre ! Dans notre malheur, nous récupérons la 2ème place de classe suite à l’abandon de Jacquot. LAbrousse nous met 21s1, logique, par contre et je ne le saurais qu’avant la dernière spéciale, Dos Santos nous reprend 18s4, Leborne 9s9.

Es9, pensant en perdre mais pas autant, je fais la spéciale sans y mettre du gros cœur, j’ai qu’une hâte c’est de voir l’arrivée, la fatigue commence à se faire sentir. Et à ce moment là, ne connaissant pas les temps de la spéciale 8 pour mes poursuivants, je pense que notre avance est correct pour les 2 dernières spéciales. J’ai dans l’idée d’en avoir perdu moins de 10s sur Leborne et Dos Santos, donc je gère de manière à ne pas perdre plus de 6s sur Bastien… Sauf que… Dos Santos fait le temps de classe en nous reprenant 8s1, Leborne 3s8, mais je n’aurais pas ces temps avant la fin du rallye.

Es10, pour moi, aucune prise de risque, je roule pour ne pas trop en lacher, à ce moment là je ne savais pas que Dos Santos était revenu très proche de nous et j’avais pour seul but de contenir Leborne. Chose que nous ferons dans cette spéciale, puisque Bastien nous reprendra 2s1.

Sauf qu’en arrivant au parc, nous pensant 2ème de classe, j’apprendrais les temps de Thomas Dos Santos de ces 3 dernières spéciales, où ces temps seront plus vite que ceux qu’ils ont réalisés de jour… ! N’ayant ses temps, je n’aurais absolument pas pu gérer son retour. Et j’étais loin de penser qu’ils puissent aller plus vite de nuit que de jour. Je leur tire un grand coup de chapeau, ils ont fait une sacrée perf et mérite très largement cette 2ème place qu’ils nous ont chipés dans la dernière spéciale.

kiki-leclere5.jpg

Nous terminons donc ce rallye à la 36ème place au scratch, 6ème du groupe N et 3ème de classe.

Félicitations aux équipages à l’arrivée en N2, avec les vainqueurs Geoffrey Labrousse- Jonathan Chartier , puis Thomas Dos Santos-Martin Vacher, Bastien Leborne-Cyril Vancorselis, Dominique Perriat- Jacky Aubert, Vanessa Verry- Eleonore Ouvry  et Adrien Deniau – David Bouteau.

Un grand merci à Alexis qui s’est bien débrouillé pour une 1ère ensemble, d’autant plus que je ne l’ai pas aidé à prendre confiance, merci à Pat pour l’assistance et un grand merci à ma chérie et Sohane qui sont toujours avec moi pour m’épauler, m’encourager, me soutenir. Objectif rempli avec un podium et une coupe pour Sohane.

Merci à tout les spectateurs, photographes et particulièrement Rallyeflav37 et kiki photo rallye.

Prochain rendez vous au rallye Hautes Alpes. J'ai hâte de retrouver Vincent à mes côtés et la tite équipe avec Lucas, Baptiste!

A bientôt

 

Publié dans : 2014 - Communauté : Pour les passionées d'autos - Par Steph
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 13 août 2014 3 13 /08 /Août /2014 22:44

Salut à vous!

J’avais hâte de me retrouver derrière le volant depuis le dernier rallye du Laragnais qui c’était magnifiquement passé.

Pour ce rallye peu de changement sur la voiture, juste encore un peu de peaufinage sur le réglage de mon siège.

Nous ferons de brèves recos avec Vincent qui ne s’en plaindra pas.

Nous serons donc convoqués le samedi matin pour les vérifs. J’aurais le plaisir de voir des personnes que j’apprécie beaucoup et que je n’ai pas vue depuis longtemps, Cédric, Thierry, Jean Mi, Romu… Une fois passé les vérifs avec notre N°115 sur les portes, nous retrouveront mon voisin, Bruno Bianchinotti qui nous a gardé une place à l’assistance. Du coup nous en ferons de même pour Jacky Leroy et Romain. Nous serons d’ailleurs ces 2 équipages pour représenter le team Sarriannais sur ce Gap Racing.

Après une pause déjeuner en bonne compagnie, nous nous dirigerons au parc fermé, avec plaisir, car je n’aime pas l’attente entre les vérifs et la 1ère spéciale, j’ai tellement hâte de savoir où nous situer. J’appréhende un peu car je suis un peu moins rapide sur les régionaux, et je sais que la concurrence va être rude, entre les Cyrille Geutal-Paul Edouard Pawlak, Alex Herail-Christophe Mallet, Jérémy et micka Ros, Romuald Dupont-Fabrice Lagier…

1-copie-5.jpg

Nous voilà au départ de l’ES1 avec Vincent, bien motivé. Nous partons sur un rythme assez soutenu, mais sans prendre de risque, je décide de freiner tôt, et ce sera le cas toute la spéciale, car le bitume est fondu dans toutes les zones de freinage. Je ne veux pas me faire avoir sur un blocage de roue, d’autant plus que je ne suis pas à l’aise sur les freinages dans cette spéciale. Sur le coup je n’y ai pas pensé, mais après coup je pense que c’est dû aux pneus neufs qui n’étaient même pas rodé. Nous nous ferons tout de même une frayeur lorsque Vincent en voyant un triangle sur la gauche de la route me dit de bien serrer à droite… sauf que l’auto était à droite ! Une belle petite frayeur tout en pestant que ca aurait pu très mal se finir tout ca parce que l’équipage a mis le triangle du mauvais côté !

Je pense avoir fait un temps correct, Vincent pas franchement. Finalement nous faisons le 24ème temps scratch, de bonne augure pour la suite. Nous sommes à 0.3s de Geutal, les Ros sont dans le même temps, Dupont est à 1s7, Alex Herail est à 3s9, Patrick Guiol à 7s7, Vuillemin à 10s4…

Es2, une spéciale que je connais bien, un bon début de spéciale, je m’applique bien dans la montée, qui sera payant car nous avions amélioré de 3s au col par rapport à l’année dernière et puis je n’ai pas fait l’effort dans la descente et nous n’avons rien amélioré dans celle-ci. J’ai « laissé faire », sans mordant. Je me doute que le temps ne sera pas top. Geutal nous met 1s4, les Ros sont à 1s1, Dupont à 1s4 et Alex Herail à 3s1.

Après 2 spéciales, nous avons 1s7 de retard sur Geutal et 1s1 d’avance sur Ros, Dupont est à 3s1 et Alex à 7s0.

C’est après ce constat que je décide de tout tenter dans la dernière spéciale du jour.

Es3, Neffes, j’y met tout mon cœur, on attaque fort, Vincent le sent bien et me calme ici et là car c’est sur le fil. Je me fais violence dans une spéciale que je n’ai jamais apprécié. Ca vole dans l’auto, tout se déroule comme j’aime, en parfaite osmose avec Vincent et mon auto. Je suis content d’être à l’arrivée de la spéciale sans encombre. Nous reléguons les Ros à 2s8, Alex Herail à 7s4. Malheureusement dans celle-ci, les Vuillemin sont sorties de la route. On apprendra plus tard sans mal pour eux, que l’auto est bien abimé. Du coup Geutal et Dupont entre autres n’ayant pu faire la spéciale seront crédité d’un temps forfaitaire. J’ai forcement un goût amer, sur 6km nous étions à 4s6 de Max Belhomme.  Au vu des 2 1ères spéciales, Geutal sera crédité du  temps de classe.

quentin-ribaud.jpg

Nous repartons le matin très motivés en étant 4 équipages en moins de 6s ! Je veux montrer que ce que j’ai fait hier dans Neffes n’était pas qu’un délire dans ma tête ! Ce que je comptais faire dans Neffes je dois le faire dans Valserres.

Es4 Du coup nous partons avec la grosse attaque, Vincent me calme un peu car il voit bien que je veux faire péter un temps. J’ai la forme des bons jours. Malgré cela il me donne bien du rythme et m’encourage à élargir nos trajectoires…parfois au-delà de la route. Je me régale au volant.

Et le temps sera payant ! Nous reprenons 2s3à Geutal. Dupont est à 3s8, Alex à 5s2, les Ros à 5s7. Nous prenons la tête de la classe à ce moment là pour 0.5s.

Es5 Une spéciale que j’aime bien  à partir du col,  je déteste la  montée qui ne permet pas de prendre de vitesse. Bon, du coup je m’encagne je sousvire bien trop dans les épingles, ca m’agace, du coup je suis moins concentré, après le col du coup je tente de rattraper le temps perdu, un poil énervé, du coup je continue les erreurs, j’en arrive à rater des vitesses. Ensuite je m’encagne  encore, car dans la corde à l’entrée de Jarjayes, au vu des rubalises en reco, nous avions noté pas corde, alors que c’était une bonne corde. Nous ferons tout de même une bonne descente, au taquet !

J’ai un peu peur du verdict du chrono, car vu notre baston avec les autres, le temps s’envole très rapidement. Geutal est plus rapide de 0.4s, Dupont est à 3s3, Guiol sort un très bon temps à 5s2, Alex est à 8s9 et les Ros sont distancés à 13s2.

A ce moment en rentrant au parc de regroupement, nous avons 0.1s !!! d’avance sur Cyrille Geutal et son copilote Paul Edouard Pawlak, 12s9 sur Romu Dupont et Fabrice Lagier, 22s8 sur les Ros, 28s6 sur Alex Herail et Christophe Mallet, 39s1 sur les Guiol…

Bon, je suis super motivé et je suis bien décidé à attaquer encore plus.

Es6, On part encore sur un gros rythme, les pneus tiennent un peu moins, du coup certains appuis seront un peu plus hasardeux et je ne pense pas que nous pourrons faire mieux qu’au 1er passage. Mais nous attaquons du mieux possible. Malgré cela, nous n’aurons aucune alerte dans l’auto.

Le temps est bon, Geutal est à 2s2, Dupont à 2s9, alex et Ros à 5s2…

ES7, il faut pouvoir se mettre à l’abri pour la dernière. Nous partons bien, je suis plus concentré, je m’applique beaucoup plus, j’élargis bien, je freine un peu plus tôt pour pouvoir accélérer plus tôt. C’est payant, à l’inter au col nous avons gagné 3s, du coup je garderais le rythme sans en faire plus dans la partie dans les sous bois. J’attaquerais de nouveau à l’approche du village, une alerte à signaler dans l’auto à force d’élargir un peu trop, la voiture partira dans une glisse prononcé de  l’arrière en ayant mis un appuis trop franc sur l’herbe sèche. Un petit coup de chaud mais l’auto s’est vite remis dans le droit chemin. Content de voir l’arrivée.

Le temps est bon, Geutal est à 4s4, Dupont à 6s, Guiol à 10s5, Ros à 10s6, Alex à 12s9…

Reste à finaliser sur la dernière très courte spéciale, sans aucun intérêt pour nous vu que nous ne ferons aucun spectacle.

Es7, à peine parti, déjà arrivé.

Nous prenons tout de même le soin de remporter le dernier temps de classe. Alex est notre 1er poursuivant à 0.1s, Geutal suit à 0.2s, Ros à 0.8s, Harchoux à 1s4…

Nous rentrons au parc heureux après cette lutte très intense. Je suis content de voir que je roule enfin de manière libérée depuis le Laragnais et que ca suit lorsque je décide vraiment d’attaquer. Nous avons pris du temps lorsque je le voulais, et ca, c’est bon pour le moral.

Nous terminons 20ème au scratch, 5ème de groupe et vainqueur de la classe N2.

Cyrille Geutal et Paul Edouard termine 2nd à 6s9, Romuald Dupont et Fabrice termine 3ème à 26s5, Jérémy et Mickael Ros 4ème à 39s5, Alex Herail et Chrisophe 5ème à 46s6, Patrick et Carole Guiol 6ème à 59s, Laurent Harchoux et Perrine 7ème à 1m27s1, Junior Galaup et Joana 8ème à 1m50s3 Williams Piette et Sophie à 2m21.2

Malheureusement un abandon à noter en N2 pour l’équipage Eric et Véronique Vuillemin sur sortie de route. Je leur souhaite beaucoup de courage pour remonter l’auto.

Nous terminons à l’honorifique 1ère place des 106 tous groupe confondu ! Plutôt cool !

100% de réussite pour les équipages du team sarriannais en faisant carton plein avec la victoire de classe en A8 pour Jacky Leroy et Romain et notre victoire de classe N2 à Vincent et moi.

Je tiens à dire un grand merci à Vincent, il a fait un bon boulot à mes côtés, et c’est bon signe, il a serré les dents quelques fois, c’est que ca commence à devenir bon ! Merci également à Lucas et Baptiste pour l’assistance, merci aux filles, merci à mon loulou qui m’avait donné carte blanche pour rouler comme un fou le dimanche et qui m’a encouragé pour aller chercher cette 1ère place.

Merci à tous ceux qui nous ont encouragés aux bords des spéciales, au parc, ca fait chaud au cœur ! Merci à vous tous photographes pour ces superbes souvenirs, à vous également les vidéastes, merci à tous les bénévoles qui nous ont permis de nous régaler sur ces routes, merci à l’organisation, à l’équipe de Jean Pierre Roche. Félicitations à tous les équipages à l’arrivée et courage à tous ceux qui n’ont pu arriver jusqu’au bout. Merci à tous les membres de la N2 pour cette très bonne ambiance entre nous, et bravo à vous, nous avons tous fait un beau rallye avec un seul abandon dans notre classe malgré les luttes que nous nous sommes livrés.

Et voilà, ca fait un an que j’ai la 106, j’avoue que je n’avais pas le moral en voyant que je n’étais pas à l’aise avec  pour les débuts. Les temps qui paraissaient corrects ne me trompais pas quant à mon ressentie derrière son volant. Je ne retrouvais pas l’osmose que je pouvais avoir avec mon auto comme ce fût le cas par le passé. Mais à force de persévérance, de peaufinage qui reste léger en groupe N, je suis enfin à l’aise. J’ai encore en vue quelques petits trucs pour que ce soit encore mieux. Par exemple il faut que je trouve une solution pour rendre le frein à mains efficace.

Prochaine étape, le cœur de France. N’ayant pas roulé sur du super rapide depuis un petit moment, je veux voir où j’en suis, et de toute façon, j’aime quand ca va vite, donc je pense que je serai servi.

quentin-ribaud2.jpg

Merci à Quentin Ribaud et Christian Fabre pour les photos.

Publié dans : 2014 - Communauté : Pour les passionées d'autos - Par Steph
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 4 août 2014 1 04 /08 /Août /2014 21:02

Plus que quelques jours avant le début du rallye!

Ca fait donc un an que j'ai fait débuter la 106.

Le comportement de celle ci est de mieux en mieux, et en y réfléchissant, j'ai apporté pas mal de petites choses qui font qu'elle me convient de mieux en mieux. Il reste encore quelques améliorations à apporter mais je me rend compte que malgré une grosse période de doute ca va quand même mieux, et surtout depuis le Laragnais. Il me faut également rouler avec pour être en osmose avec elle.

 

Cela va être très difficile en N2 comme dans bons nombres de classe.

Mon objectif est de se faire plaisir, d'améliorer les temps de l'année dernière et de faire de mon mieux possible.

Le niveau est tellement relevé, que j'ai décidé tardivement de commander 2 pneus neufs. On verra si je peux les avoir à temps... Un merci au garage AUTOPRO en passant.

 

Nous partirons avec le N°115 et en tête des N2... pourvu que ca dure! lol

N°116 Patrick Guiol/ Carole Guiol

N°117 Alex Herail / Christophe Mallet

N°118 Fred Jr Galaup / Joana Bertolino

N°119 Jérémy Ros / Mickael Ros

N°120 Eric Vuillemin / Véronique Vuillemin

N°121 Laurent Harchoux / Perrine Philip

N°122 Cyrille Geutal / Paul Edouard Pawlak

N°123 Wiliams Piette / Sophie Rexach

N°124 Romuald Dupont / Fabrice Lagier

 

Nous sommes bien sûr prenneur de toutes photos ou vidéo de notre équipage, et n'hésitez pas à nous encourager, cela donne du coeur à l'ouvrage.

 

img_0634.jpgl

Publié dans : 2014 - Communauté : Pour les passionées d'autos - Par Steph
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 27 juillet 2014 7 27 /07 /Juil /2014 18:00

Prochaine étape de la saison, notre participation au 31ème rallye du Gap racing.

J'ai hâte d'y être! D'autant plus que les jours ne sont pas de tout repos depuis le mois de juin, entre le travail et les déménagements / aménagements.

Ce sera ma 11ème participation pour ce qui est devenu mon rallye à domicile.

Pas de gros changements sur l'auto, si ce n'est que j'espère avoir le temps de rabaisser encore un peu l'arrière car je trouve qu'elle manque un chouille de stabilité dans les courbes rapides avec de gros appuis. Il faut que je trouve aussi une solution pour rendre le frein à mains efficace. Mais dans l'ensemble elle me convient de mieux en mieux.

Vincent Groulier sera à mes côtés pour notre 29ème rallye en commun.

J'espère que nous resterons sur la bonne  dynamique de notre dernier rallye.

 

Ensuite j'espère participer au rallye Coeur de France le 29 et 30 août.

Je suis à la recherche d'une ou un copilote pour ce rallye. Le but est de se faire plaisir sur des routes à découvrir pour moi. Pour toutes questions concernant cette participation, n'hésitez pas à me contacter par mail à stephbrunier@free.fr

 

A bientôt

 

1-copie-4.jpg

Publié dans : 2014 - Communauté : Pour les passionées d'autos - Par Steph
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 13 juin 2014 5 13 /06 /Juin /2014 00:35

Le rendez vous avec Vincent était pris depuis l’officialisation du retour du rallye du Laragnais.

Nous avions hâte de pouvoir rouler à nouveau sur ses spéciales magnifique, retourner sur hauts lieux du Laragnais

Nous étions finalement 6 partants en N2 après le forfait de Laurent Harchoux.

J’aurais fait une modif sur la DA et j’aurais réglé mon siège car jusqu’à présent il me donné mal au dos en fin de rallye. (j’ai les vertèbres fragiles et vite douloureuse depuis un certain Vénasque 2011…) Nous passerons les vérifs le vendredi disons un peu humide.

J’ai le plaisir de retrouver Vincent à mes côtés, Baptiste et Lucas à l’assistance.

Nous voila donc au départ le samedi matin de l’es1, le col de Faye.

Bon, étant dans une grosse période de doute sur mes capacités, je veux vraiment frapper un grand coup en ce début de rallye d’autant plus que je me doute bien que la concurrence ne va pas m’attendre. Alors je pars super motivé, je m’applique dans mes trajectoires, je tente des freinages un peu tard… tout s’enchaîne bien, Vincent est également là pour me motiver. Je lui ai bien dit qu’il n’était pas possible de ne pas aller plus vite qu’avec mon ancienne 106 rallye.

Me voilà rassuré, 1er temps de classe et surtout 18ème au scratch à 4s5 de Catelan la 1ère Mitsu GrN.

Mickael Ros est à 16’’1, Romuald Dupont à 19’’3, Thierry Avalle à 19’’5…

Carrément content, je décide de continuer à rouler dans le même rythme pour pouvoir prendre le plus d’avance possible car je redoute un orage qui pourrait nous laisser gérer plus facilement avec de l’avance.

Es2, Plan de Bourg, bon, je ne suis pas fan du début de spéciale qui ne fait que monter entrecoupé de virage bien trop lent à mon goût mais dès qu’on passe le col, la banane revient.  Après quelques passages sympathique, j’ai bien failli nous punir par mon péché de gourmandise, les cordes! Dans un virage où la corde m’appelle, je décide de passer là où il n’y pas de trace, après tout le monde… sauf qu’en sortie de corde, boum, un gros choc au niveau du train avant qui en plus va nous déséquilibrer la voiture mais elle reviendra tout de même dans le droit chemin ! Une bonne peur, j’ai cru un instant qu’on allait encastrer la malle arrière sur le talus en face. Par contre en continuant, je me méfie qu’il n’y est rien de cassé, Vincent me dira on a crevé, sa m’arrange bien vu la vitesse que nous avons pour lacher jusqu’à l’arrivée la peur de nous exploser effectivement si nous avons une crevaison où qu’une pièce est entrain de céder.

Bon, le temps est correct par rapport à notre perte de temps sur la fin de spéciale. Nous faisons notre 2ème temps de classe, par contre on prend plus d’une au kil par les Mitsu. Avalle nous suit à 10’’4, Dupont à 14’’6 et Ros à 18’’.

Retour à l’assistance où on effectuera une vidange de la boite, un bon contrôle des trains et pneus. Finalement, seul une fixation de protège carter aura cassé dans le choc. Une réparation de fortune sera faite pour tenir le reste du rallye.

Es3 Bon, ayant déjà creusé un peu l’écart dans la classe, je pars dans ce passage sur un bon rythme mais en sécurisant tout les endroits dit « à risque » lol

Nous perdons 0.8’’ sur notre passage précédent. Je pense que c’est le bon choix, nous perdons un peu plus le contact du 3ème de groupe et 1er N3 mais dans le classe nous reléguons Avalle à 10’’1, Dupont à 10’’9 et Ros à 11’’3. Tir groupés pour nos poursuivants !

Es4 On part sur un rythme assez identique au passage précédent, tout s’enchaîne plutôt bien et forcement, nous ne mettrons plus que 2 roues dans la fameuse corde. Du coup nous améliorons de 3’’5. Nos poursuivants nous concèdent moins de temps, Avalle est à 7’’6, Ros à 9’’1 et Dupont à 15’’6.

Un petit tour à l’assistance, où l’équipe de choc s’occupera à merveille de la 106.

ES5, bon, un peu mou, Vincent me le fera remarquer mais bon, je veux être absolument ce soir au parc, du coup effectivement on ne peut pas dire que j’ai pris le moindre risque. On perd 3’’1 sur notre propre temps. Pas terrible mais l’essentiel est assuré, nous faisons à nouveau le temps de classe. Dupont nous suit à 5’’9, Ros à 6’’2 et Avalle à 8’’9.

ES6, Nous faisons encore cette spéciale en mode soutenu mais en assurant tout les coins à risques, je ménage la mécanique. En cette fin de journée, il devient pour moi primordial de gérer notre avance. Nous remporterons le dernier temps de classe de la journée.  Toujourd avec un écart qui se réduit à vue d’œil, d’autant plus que les 3 lascars derrière se tirent une belle bourre pour le podium. Avalle sera le plus rapide derrière à 3’’9 de nous, suivi de Dupont à 5’’1 et les Ros auront eu un petit excès d’optimisme et du coup pointe à 26’’1.

Nous terminons la journée 18ème au scratch,  4ème du groupe N à 1m14 de Catelan et sa Mitsu, ce qui nous en fait prendre 1.22 au kil, plutôt pas mal pour la différence de matériel…

Dans la classe nous sommes les leaders avec 1m0’’5 sur Thierry Avalle et Réjane, Romuald Dupont est  à 1m11’’6 et les Ros sont à 1m26’’8.

777.jpg

Le lendemain, j’ai du mal à me réveiller, j’ai pas franchement la patate.

Nous partons faire la magnifique spéciale de St Jean. Je voudrais essayer de remonter sur les Benedetto qui nous précèdent au classement de 4 dixièmes. Mais je ne suis pas rassuré par la montée pour le temps en fin de spéciale. On fait un beau début de spéciale, un peu chahuté dans les parties bosselés mais je m’en tiens aux notes. Je m’applique dans la montée, mais j’ai une mauvaise sensation au volant, dans les gros appuis l’auto se dérobe plus que la veille. Et puis faut dire que je suis stréssé pour aller au bout, du coup j’entends le moindre bruit, je me pose en fait trop de questions dans la spéciale, je sécurise mes freinages, un peu trop sûrement.

Bon, on fait quand même le temps de classe, Avalle nous suit à 6’’9, Dupont abandonne pour cause mécanique et les Ros ont des souçis mécaniques. Un petit tour par l’assistance, pour m’enlever mes doutes que j’ai eu sur tout les bruits dans la spéciale.

ES8, dernier passage dans Faye, bon, on est censé gérer, mais Vincent me connait et me sors dans la spéciale d’un ton ironique, « parce que tu es entrain de gérer là ?! » Non, mais en faite je sentais bien qu’il y avait du temps à gagner un peu par ci, un peu par là… du coup je lui dit que c’est pour mieux pouvoir gérer la partie après le col. En tout cas de bonnes sensations et pas une seule frayeur malgré que nous ayons monté le rythme. Du coup on améliore par rapport à la veille. Nous prennons 12s d’avance de plus sur Thierry et Réjane.

ES9 et dernière spéciale, le gros dilemme, nous sommes montés à la 16ème place au scratch et je ne veux pas la lacher cette place, malgré notre avance dans la classe. Du coup on va rouler le mieux possible, en assurant les endroits pièges. Mais tout le long de la spéciale, je vais penser à cette place que je veux absolument garder. Du coup nous améliorons notre temps de 6’’3.

Du coup nous finissons 16ème au scratch, 4ème du groupe N et vainqueur de la classe N2 devant Thierry Avalle et Réjane avec  1m38 d’avance. Nous terminons à 1.28 au kil du 1er GrN, plutôt content vu l’outil et le pilote à son volant.

Un très bon rallye, avec de bonnes sensations que j’ai retrouvé, il me manque encore un peu de fougue, mais l’essentiel est revenu. Je me suis régalé avec Vincent à mes côtés.

Nous avons eu une assistance aux petits soins, un grand merci à Baptiste, Lucas, Sohane qui a fait ce qu’il a pu et Manue et Elisa qui ont été patiente.

Merci à toute l'équipe de kiki Pascal pour avoir eu la chance de pouvoir faire à nouveau ce rallye magnifique, merci à tout ce qui ont oeuvré autour du rallye, merci aux spectateurs, aux photographes, vidéastes et vivement l'année prochaine.

Je vous donne rendez vous au Gap racing avec Vincent .

77.jpg

Publié dans : 2014 - Communauté : Pour les passionées d'autos - Par Steph
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Les finales

    

VAINQUEUR EN COUPE DE FRANCE

DES CLASSES

 

N1 EN 2000
F211 EN 2008

 F211 EN 2012

ACTUS...

Le team T3S Racing met cap sur un projet d'envergure mondial...à domicile.

Après avoir rêvé de pouvoir prendre le départ un jour du rallye Monte Carlo, nous allons tout mettre en oeuvre pour pouvoir justement réaliser ce rêve.

Le projet avance à grand pas, nous sommes sur le point de finaliser l'achat d'une auto pour pouvoir y participer. Notre choix s'est porté sur une Renault Twingo RS R1. La 1ère pierre et pas des moindres à la construction de notre projet.

Pour continuer à faire avancer ce projet, nous avons besoin de partenaire pour aller jusqu'au bout de notre rêve.

Nous comptons partager notre projet avec ceux qui nous suivront.

Des dossiers de sponsoring sont dispo si vous voulez en savoir un peu plus et ce que vous pouvez en tirer comme bénéfice.

Devenons partenaire, conjugons nos talents!

 

 

Pour nous contacter: t3sracing@free.fr

Recommander

Rechercher

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés